D’une formation de l’esprit à une passion professionnelle.

Lors de mon cursus d’étudiante en architecture (terminée à Rennes en 2004), la pédagogie m’est apparue comme essentielle dans ma façon de voir et de sentir l’architecture.
Les enfants sont les acteurs de demain.
Afin qu’ils saisissent tous les enjeux urbains, il est important à mon sens de leur apprendre à observer et de leur expliquer ce qui fait la ville.
Par le biais d’un stage de longue durée, l’office de tourisme de Rennes m’offre l’occasion de mettre en place des ateliers plastiques à but pédagogique dans le cadre du label « ville d’art et d’histoire ».
Ces ateliers plastiques visent à rendre plus concret des aspects abstraits de l’architecture et du patrimoine bâti.
En accord avec l’animateur du patimoine de la ville, ces ateliers sont adaptés à la demande de chaque enseignant.
Il m’a ainsi été permis d’encadrer avec un guide conférencier, de nombeuses classes du patrimoine sur des thèmes comme les maisons à pans de bois, l’architecture des 17ème et 19ème siècles, l’architecture contemporaine, le décor dans l’architecture…Pendant prés d’un an (2004-2005), je me suis attelée à la mise en place d’outils pédagogiques visant cet objectif : la découverte et la compréhension de l’architecture et de son histoire par les plus jeunes.
Dans un premier temps, j’ai abordé des notions de représentation en architecture comme « savoir lire un plan », « dessiner en perspective » ou « reconnaître les intérêts d’une maquette ».
Puis, j’ai épluché l’histoire et le patrimoine et leurs liens avec l’architecture.
Les classes du patrimoine proposées par le service Rennes Métropole d’art et d’histoire ont été une base pour moi… et ma formation d’architecte m’a permis d’interroger ces bases et d’aller plus loin… C’est ainsi, que j’ai travaillé à la confection de nouveaux outils pédagogiques tels que : les assemblages en bois, l’arc en plein cintre, la maquette d’un engin de levage du moyen âge, les mallettes pédagogiques sur la brique ou encore sur la mosaïque…

Depuis 2006

d’abord par un biais associatif puis sous le statut d’autoentrepreneur, je propose donc des ateliers de découverte de l’architecture et du patrimoine aux classes (maternelles, primaires et collèges), aux structures d’accueil du jeune enfant (tels que les RPAM), aux ALSH (pour les 3-12 ans) et à tout autre organisme susceptible d’être intéressé (mairies, foyers de vie …).
En parallèle, je continue de travailler avec le service Métropole d’art et d’histoire de Rennes, avec qui il m’est donnée l’occasion de monter régulièrement de nouveaux ateliers plastiques et architecturaux.